Comment réussir son service au tennis ?

Coup technique par excellence au tennis, le service lance le début d’un match, mais c’est aussi une opportunité de marquer le point. Le joueur est en toute possession de la balle, et se trouve en mesure de surprendre son adversaire par la rapidité, la puissance et la technique de son service. Bien que le service au tennis signale le début d’un jeu, il n’en reste pas moins un des coups les plus techniques par la coordination qu’il requiert ! Mettre en difficulté l’autre joueur sans s’exposer à un retour de service gênant demande une grande assurance et de la maîtrise. Alors, comment réussir son service au tennis ? Quelles sont les erreurs à éviter ?

La technique

Pour réussir son service, il faut respecter certaines étapes techniques. Du positionnement du corps en amont de la frappe jusqu’à l’accompagnement de la balle après le contact avec la raquette, la rigueur de ce geste est indispensable.

Analyse de la gestuelle

Pieds, jambes, bassin, épaules, avant-bras, coude et poignet sont sollicités dans le service au tennis. C’est pourquoi l’énergie libérée par chacune de ces parties de votre corps doit être transmise par chaque segment de celui-ci sans relâche ni perte de puissance formant ainsi une véritable chaîne cinétique.

  • D’abord une impulsion des talons vers les jambes,
  • rotation du tronc,
  • projection de l’avant-bras vers le haut,
  • mise en extension du coude donnant l’axe de frappe à votre raquette,
  • rotation vers l’intérieur de votre épaule donnant de la puissance à la frappe,
  • pronation de l’avant-bras,
  • flexion du poignet pour accompagner la balle après le contact de la raquette.

Se positionner avant un service

Avant de vous lancer dans un service, vous devez avoir toute confiance en vos appuis derrière la ligne de fond de cour. Pour cela, le pied opposé au côté où vous tenez la raquette doit pointer vers le poteau du filet (côté raquette). Si vous êtes droitier, votre pied gauche pointera donc vers le poteau droit. À l’inverse, les gauchers auront leur pied droit pointant vers le poteau gauche du filet.
L’autre pied en revanche, doit être resté à distance du premier et parallèle à la ligne du fond de court.
Les épaules doivent être de profil et les bras relâchés en position de départ.

Prise de la raquette en main

Pour commencer, il est conseillé aux débutants de tenir leur raquette de la même façon qu’une poêle. On parle alors de prise de coup droit ou de prise continentale.

Les joueurs plus expérimentés se tourneront vers la prise marteau. Elle permet de faire un service à plat en optimisant la marge de progression (prise d’effet de balle, accélération et puissance) du joueur. Pour tenir sa raquette en prise marteau, il suffit d’imaginer que vous vouliez utiliser la raquette comme un marteau pour enfoncer un clou avec sa tranche.

En début de service, la tête de votre raquette doit pointer vers le carré visé derrière le filet.

La frappe de balle

Pour avoir un geste efficace, tous vos muscles doivent être relâchés, d’autant plus que vous risqueriez de vous blesser en vous contractant dans cet effort. La frappe de la balle demande à ce que celle-ci soit lancée au bon endroit et au bon moment. En tenant la balle du bout des doigts, à l’image d’une pince, paume vers le haut, lancez celle-ci au-dessus du point d’impact prévu, de sorte à ne pas raccourcir votre mouvement faute de temps, ni presser votre rythme ou encore réduire la puissance et les angles disponibles.

En extension, votre bras est tendu et vos jambes décollent du sol au moment de la frappe. Après la frappe, le tamis de votre raquette de tennis revient parallèle au filet pour éviter de heurter la balle pendant sa course.

La pronation au service

Pour que le serveur transmette le maximum d’énergie à la balle, le segment du poignet doit faire un mouvement de pronation toujours très fluide. Ce mouvement opposé à la supination correspond au mouvement de l’avant-bras entrainant la paume de la main du ciel vers le sol. La pronation au service constitue la dernière étape technique du geste et confère à la balle vitesse et puissance. En fin de pronation, le joueur revient sur ces appuis, prêt à réceptionner la balle de l’adversaire.

Le service slicé

Utilisé aussi bien par les débutants que les joueurs expérimentés, le service slicé vous donne goût aux effets de balles pour surprendre votre adversaire. En effet, après impact au sol la balle vient à dévier sa trajectoire (forme de courbe), obligeant l’autre joueur à s’ouvrir sur le terrain et perdre ses appuis. Dans le cas du service slicé, vous devrez adopter une prise marteau pour servir. Afin d’obtenir une trajectoire courbée, vous devez viser à frotter la balle avec les cordes de votre raquette avec un mouvement horizontal de gauche à droite pour les droitiers (et de droite à gauche pour les gauchers).

Le service lifté

Le service lifté (ou kick serve) quant à lui demande plus de technique. Dans ce geste, la balle non seulement modifie sa trajectoire après l’impact, mais augmente sa vitesse au rebond. De quoi désemparer l’adversaire en face. Une bonne forme physique et un échauffement sont essentiels avant de vous lancer dans un service lifté, sans quoi vous vous exposez à des risques de blessures.

Pour un service lifté, la prise marteau est indispensable. Votre objectif sera de frapper la balle au-dessus de la tête, lorsque celle-ci redescend et que votre raquette remonte. Vous devrez pour cela lancer la balle légèrement en arrière en maintenant votre position perpendiculaire au filet.

Les erreurs à éviter au service

Voici la liste des défauts techniques que l’on retrouve souvent au service dans la pratique du tennis :

  • Se mettre face au filet avant de servir
  • Tenir sa raquette en coup droit
  • Lancer trop bas votre balle ou mal viser
  • Ne pas prendre d’impulsion sur les jambes

Pour améliorer en savoir plus sur les autres techniques au tennis, découvrez tous nos articles de blog et mettez toutes les chances de votre côté pour remporter la victoire !